Ouest france du 07 janvier 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ouest france du 07 janvier 2011

Message  JKA le Dim 9 Jan - 14:59

Claude Goenvec : une passion pour les chevaux bretons - Fouesnant
vendredi 07 janvier 2011
--------------------------------------------------------------------------------



Cidrier bien connu, Claude Goenvec est aussi le représentant, pour le canton de Fouesnant, de la Société des éleveurs de chevaux bretons de l'Odet. Il possède plusieurs de ces chevaux très anciens.

Depuis la nuit des temps

« Mon grand-père avait un cheval de trait pour travailler dans son exploitation agricole. J'ai continué l'élevage ». Aujourd'hui, Claude Goenvec possède cinq juments, Jacquetta, qui a 13 ans, Merena et sa fille de quatre ans Tempête, Quéléa et Kiruna. « Un cheval, ça vit une vingtaine d'années, parfois 30 ans ». La race existe « depuis la nuit des temps ». Avant, il servait plutôt de monture. « Il était assez petit. C'était un bon trotteur. On lui apprenait même à trotter à l'amble! Il servait pour les déplacements, à la place des bicyclettes ». Puis il a été voué à l'agriculture, dans la deuxième moitié du 19°S, en remplacement des bovins. « On a alors agrandi le format. On a croisé des juments avec des étalons Norfolk anglais ».

Dociles et pleins d'énergie

Dans les chevaux bretons actuels, on distingue le postier et le cheval de trait, comme ceux de Claude Goenvec. De taille moyenne, ils sont assez rustiques, puissants et pleins d'énergie. Dociles aussi « Ils ne sont pas rétifs, ils sont gentils. Ils mettent de la bonne volonté à ne rien faire ! Quand on a un cheval qui obéit, qui travaille, qui nous connaît, c'est vraiment du plaisir. Ici, toute la famille s'en occupe ». Le regard pétillant, Claude Goenvec n'est pas avare de détails. « Ils ont une mémoire extraordinaire, ils observent tout. Ils sont craintifs de nature. Les rassurer, les mettre en confiance, ça fait aussi partie du plaisir »

Patrimoine breton

La commune de Fouesnant, avec une dizaine d'éleveurs, est une des communes du Finistère qui possède le plus de chevaux bretons. Ne craignant pas le froid, toujours en pâture, les bêtes contribuent à l'entretien du territoire. « Elles nettoient les petites parcelles non utilisables pour la culture. C'est la gestion pastorale ». Plus encore, les chevaux font partie du patrimoine, complices depuis toujours avec les hommes. Et pourtant, ils sont de moins en moins nombreux, la plupart des éleveurs ne les faisant plus reproduire. « On ne les utilise plus pour le travail. Et comme les gens ne veulent plus manger du cheval, alors la plupart des éleveurs ne font plus reproduire. La race risque de disparaître. On les garde uniquement pour le plaisir et la tradition. Et on les utilise pour le loisir ». Dans le canton de Fouesnant, pour les pardons, les démonstrations, la Fête des Pommiers, la charrette du Père Noël, on attelle ainsi une douzaine de chevaux. Toujours dociles et toujours gentils.


JKA
Admin

Messages : 275
Date d'inscription : 09/06/2008
Age : 35
Localisation : Elliant (29)

Voir le profil de l'utilisateur http://tractionchevaline.forum-actif.info

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum